L'herpès labial : qu'est-ce que c'est ?

Peu connu du grand public, l'herpès labial est une affection qui met à mal l'esthétique et le mental de ces sujets. Si vous êtes à la recherche d'informations pertinentes sur cette affection particulière, lisez cet article.

Zoom sur la pathologie de l'herpès labial

Encore appelé "bouton de fièvre", l'herpès labial est une affection particulière sans grands dégâts sur l'organisme. C'est une maladie à vie qui se manifeste par l'apparition récurrente des boutons dans la zone des lèvres buccales. Caractérisée par de fortes fièvres momentanées à l'image d'un feu sauvage, l'herpès labial se manifeste jusqu'à sept fois dans une année.

Les causes et modes de transmissions de l'herpès labial

La source d'infection principale de l'herpès labial est le virus d'herpès simplex de type 1. Ce virus très contagieux peut se transmettre d'un sujet infecté à un sujet sain de plusieurs manières. Chez plus de 75% des adultes dans le monde, le moyen le plus courant pour l'hériter reste la voie orale.
Le principal vecteur qu'on évoque souvent est la salive au cours des baisers et ambassades. Aussi, il est possible de contracter cet virus par contact direct avec un objet souillé. Il peut s'agir en guise d'illustration d'une serviette dans le cas d'espèce.
Au delà de ceci, l'herpès labial peut également être contracté lors d'un sexe oral. Dans ce contexte précis, le virus responsable est l'herpès simplex de type 2; à l'origine de l'herpès génital. En revanche, faut-il le souligner que ces genres d'infection sont rarement décelées.

Les cibles principales de l'herpès labial

Il n'y a pas de limites en matière de contamination par le virus de l'herpès labial. Il touche tout autant les hommes que les femmes. Cependant, ce sont les femmes qui en sont le plus victime. Aussi, l'herpès labial n'épargne pas la couche juvénile. Elle touche en partie les jeunes aux enclabures de 17 ans et un peu plus. Si non, avec le temps les risques de contamination sont drastiquement réduit.